Oct
22
PM
12:35
Page d'accueil Nous contacter Recherche dans le site
Page d'accueil
ES FR EN ÚÑÈí

Moyen Orient Monde arabeMonde islamiqueEuropeAmériqueAsieAfriqueMonde
 
Arctique: la Russie déploiera ses troupes dès 2014 Arabie: peine de mort pour deux opposants saoudiens La Russie veut créer une balle "intelligente" Président Israélien: "La société israélienne est malade" Le mystère du triangle des Bermudes élucidé ? Arabie: prison pour 13 personnes ayant planifié des attentats anti-américains Lutte contre Daesh: le coût de l’opération s’élève déjà à 424M USD Sondage: 80% des Français pensent que Hollande n’est pas «un bon président» Au moins cinq Britanniques rejoignent chaque semaine Daesh Jordanie: le roi compare les "extrémistes sionistes" à Daesh Gaza a besoin d’une aide urgente de 4 mds USD La Russie ne veut pas de l’OTAN en Arctique Onu: la Palestine veut que les paramètres de son Etat soient définis Kiev se dotera d’armes de précision et de missiles de croisière,selon Porochenko L’Iran réaffirme son soutien à l’Irak face aux takfiristes Kobané: une cargaison larguée par la coalition tombée chez Daesh Iran: des "espions" arrêtés dans la province de Bouchehr Pour le mufti d’Arabie saoudite, Twitter est source de mensonges "Le classement sectaire de la résistance sert le terrorisme takfiriste" Le Liban décide de ne pas accueillir les réfugiés syriens Yémen :recrudescence de la violence entre houthis et Al-Qaida Premier et deuxième prix à la chaine et au site d’al-Manar en Irak Que se passe-t-il à la frontière Maroc-Algérie? Comment l’Amérique se tend des pièges Washington Post: "Baissez les cours du brut, brisez l’axe Iran/Russie"
Déplacez vers la droite Arrêt Déplacez vers la gauche
aller à
Recherche
Le site des sports Informations Le programme du réseau Vidéos Diffusion en direct
Suggestions Les livres d’or Sondage Service RSS La liste de diffusion
>>
Minimisez les caractères Maximisez les caractères Enregistrez l’article
Bahreïn: des centaines de blessés, l’opposition se retire
L’équipe du site

   
L'opposition à Bahreïn réclame la démission du gouvernement, après la dispersion par la force d'un rassemblement pacifique, a déclaré jeudi le chef du mouvement al-Wefaq, cheikh Ali Salmane.
  



"Les groupes politiques d'opposition, dont al-Wefaq, ont publié un communiqué dans lequel ils demandent la démission du gouvernement et la formation d'un nouveau cabinet qui enquêterait sur ce crime", a affirmé cheikh Salmane en référence à la mort de manifestants.


Cheikh Ali Salmane a pour sa part affirmé que l'agression des forces de sécurité contre Les protestaires à Manama aurait des conséquences "catastrophiques sur la stabilité de Bahrein".


"Cette attaque était une décision erronée ", a déclaré cheikh Salmane, ajoutant que "les solutions sécuritaires ne peuvent pas résoudre les crises".
 

Cheikh Salmane, chef de l'Association de l'Entente nationale islamique (AENI), ou Al-Wefaq, qui compte 18 élus à l'Assemblée, sur 40 sièges, a affirmé que l'opposition maintenait son appel à une manifestation samedi.
 

Il a affirmé que l'assaut contre les contestataires qui campaient sur la Place de la Perle à Manama était "une attaque sauvage et injustifiée contre un rassemblement pacifique".


M.Salmane a précisé que les forces anti-émeutes avaient attaqué la place "sur plusieurs axes en même temps", rendant difficile la fuite des manifestants. Il a ajouté que les forces de sécurité avaient utilisé massivement "les gaz lacrymogènes, les balles en caoutchouc et les balles à fragmentation".
 
 
Cheikh Ali Salmane avait réclamé mercredi "une monarchie constitutionnelle dans laquelle le gouvernement serait élu par le peuple", mais assuré ne pas vouloir la chute du régime ni l'instauration d'un Etat religieux sur le modèle iranien.


Par ailleurs, sur le terrain la tension est montée d’un cran au Bahrein, après l’usage excessif de la force par les autorités contre des jeunes  manifestants qui campaient dans le centre de Manama.

4 manifestants ont été tués et plus de 150 autres ont été blessées, dont 10 grièvement atteint par les balles des forces de sécurité bahreïnies dans la nuit de mercredi à jeudi.

Selon les témoignages de plusieurs personnes qui passaient la nuit sur la Place de la Perle, les forces anti-émeutes ont attaqué les protestataires soudainement, faisant notamment usage de balles en caoutchouc et de balles à fragmentation ainsi que de gaz lacrymogènes.


"Ils ont attaqué la place où des centaines de personnes passaient la nuit sous des tentes", a affirmé Fadel Ahmad, 37 ans.
 
Deux personnes, Mahmoud Makki Ali, 22 ans, et Ali Mansour Ahmad Khoder, 52 ans, figurent parmi les tués, selon leurs familles.

Des véhicules de police bloquaient également l'accès à la Place de la Perle pour secourir les blessés.


A l'hopital Salmaniya, principal établissement hospitalier de Manama, des blessés continuaient d'arriver, par ambulances ou par voitures particulières, plus de trois heures après l'assaut et le personnel était débordé.


Dans un communiqué diffusé par l'agence officielle BNA, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, le général Tarek al-Hassan, a justifié l’usage de la force en prétendant que "les forces de sécurité ont évacué la place de la Perle (..) après avoir épuisé toutes les chances de dialogue" avec les protestataires.

Jeudi à l'aube, des policiers démontaient les tentes érigées par les manifestants sur la place, qui avait été évacuée et était toujours recouverte d'une épaisse fumée en raison de l'usage des gaz lacrymogènes, selon un journaliste de l'AFP.

Des détonations ainsi que les sirènes des ambulances avaient été entendues à quelques centaines de mètres de la place lors de l'assaut, alors qu'un hélicoptère survolait le secteur.


Ces tués portent à six le nombre de morts à Bahrein depuis le début du mouvement de contestation lundi, à l'initiative d'internautes qui ont appelé sur Facebook à des manifestations pour réclamer des réformes politiques et sociales à Bahreïn, dans la foulée des soulèvements en Tunisie et en Egypte.




De leur côté, les Etats-Unis qui brandissent le slogan de la liberté d’expression se sont contentés d’appeler, mercredi, les autorités et les manifestants "à s'abstenir de recourir à la violence" à Bahreïn, un proche allié, siège de la Ve Flotte américaine et port d'attache des bâtiments de guerre américains en "mission" dans la région.

Ce jeudi, l'ambassade US a également fermé ses portes, en raison des développements sur le terrain.

Source: AFP

17-02-2011 - 17:45 Dernière mise à jour 17-02-2011 - 17:45 | 1892 vus
Nom Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Pays
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
E-Mail Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

Insérez un commentaire

Mot de passe
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
 

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

Insérez un commentaire

Ajoutez le mot de passe

Surnom
E-Mail
Pays
Mot de passe
Confirmation du mot de passe

  Insérez un commentaire

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Ajoutez le pays
Ancien mot de passe
Nouveau mot de passe
Confirmer le nouveau mot de passe

 

Site de la chaîne AlManar-Liban Dernière mise à jour 22-10-2014 12:26 Heure de Beyrouth
159149095 Visité depuis24-05-2010