Sep
1
PM
11:59
Page d'accueil Nous contacter Recherche dans le site
Page d'accueil
ES FR EN ÚÑÈí

Moyen Orient Monde arabeMonde islamiqueEuropeAmériqueAsieAfriqueMonde
 
Merkel :Daesh est une menace pour l’Allemagne et toute l’Europe Donetsk comme Dantzig en 1939? Les Polonais craignent un "déjà vu" historique Kiev met en garde contre "une grande guerre" avec la Russie Allemagne:La Russie a mis fin à son partenariat avec l’Europe The Guardian: la Grande-Bretagne doit cesser son soutien au Qatar et à l’Arabie L’Otan tient à des rapports de partenariat avec la Russie (Rasmussen) Il sera difficile pour les societés européennes de revenir sur le marché russe Pakistan: des opposants attaquent la télévision d’Etat Des vêtements Daesh en Turquie, sous les yeux du pouvoir Nucléaire iranien: Téhéran menace Washington de sanctions (agence) Libye: les milices contrôlent les sièges des ministères à Tripoli Un Britannique brutalisé par la police religieuse à Ryad Espionnage américain en Turquie: Ankara convoque le chargé d’affaires Les combats en Syrie s’approchent de la Palestine occupée L’accord humiliant entre l’Etat libanais et les terroristes Yémen: Al-Houthi critique l’ONU, menace de désobéissance civile Harper refuse de faire soigner 100 enfants palestiniens grièvement blessés Ukraine: Varsovie appréhende les dangers d’une guerre non seulement dans l’est Riyad et CIA prêts à attaquer la Syrie ?! Cisjordanie: des missiles israéliens disparus d’une base militaire Syrie/Daech: Washington pourrait révéler ses plans la semaine prochaine "Israël" serre les cordons de la bourse pour compenser le coût de la guerre Formation militaire britannique pour les miliciens de Daech ! Libye: des miliciens contrôlent l’ambassade américaine à Tripoli Damas dénonce le refus de Hollande de coopérer avec Assad
Déplacez vers la droite Arrêt Déplacez vers la gauche
aller à
Articles liés
Les combats en Syrie s’approchent de la Palestine occupéeL’accord humiliant entre l’Etat libanais et les terroristesHarper refuse de faire soigner 100 enfants palestiniens grièvement blessésCisjordanie: des missiles israéliens disparus d’une base militaire"Israël" serre les cordons de la bourse pour compenser le coût de la guerre
Recherche
Le site des sports Informations Le programme du réseau Vidéos Diffusion en direct
Suggestions Les livres d’or Sondage Service RSS La liste de diffusion
Amérique
Minimisez les caractères Maximisez les caractères Enregistrez l’article
Le crime sioniste que le gouvernement canadien entend faire oublier

Lors de sa dernière agression massive contre le Liban en 2006, l’armée terroriste sioniste avait attaqué un poste avancé de l’ONU, provoquant la mort de quatre observateurs de la mission internationale de maintien de la paix.

le major Paeta Hess-von Kruedener au LibanParmi ces victimes, se trouvait un officier canadien, le major Paeta Hess-von Kruedener.
Comme il se doit dans ces cas-là, l’ONU avait fait un rapport tandis que l’armée canadienne avait aussi de son côté produit un rapport d’enquête.

On vient cependant de s’apercevoir que le rapport canadien, qui avait été rendu public en 2008 sur le site internet du ministère de la défense en a été retiré discrètement moins d’un an après, au grand dam de la veuve du soldat canadien et de la rédaction du « Legion Magazine », une revue publiée à l’intention des membres de la « Royal Canadian Legion ».

Parce que si le gouvernement canadien considère l’affaire close, il n’en va pas de même de certains secteurs de l’opinion, ainsi que le suggère même la parution de l’article que je vous propose.

C’est que le soldat canadien avait trouvé la mort dans une attaque délibérée effectuée par l’artillerie et l’aviation sionistes en dépit des protestations des plus hautes instances de l’ONU et de l’officier supérieur chargé du commandement des forces de l’ONU au Liban.

Comme on peut le lire dans l’article, les attaques ont non seulement été délibérées mais méthodiques afin de s’assurer que les militaires de l’ONU qui s’étaient réfugiés dans un bunker n’en réchapperaient pas.

On peut se demander pourquoi les terroristes sionistes ont agi ainsi. On peut se dire, comme Stephen Harper, le premier ministre canadien, que l’officier canadien n’aurait pas dû être là, parce qu’être là signifie d’une manière ou d’une autre protéger le Liban, en étant en mesure de témoigner de l’action destructrice et meurtrière du terrorisme sioniste.

Il y a bien entendu beaucoup de ça : le besoin d’éliminer des témoins potentiellement gênants car représentant l’ONU.

Il y a aussi le message habituel des gangsters sionistes qui font comprendre à chacun que rien ne saurait les arrêter.

Et, plus subtilement, il y  a là une manière de s’attacher de manière encore plus solide le soutien de certains dirigeants occidentaux et en même temps d’en vérifier le caractère indéfectible

Quelle meilleure preuve en effet de cet attachement que de voir un Premier ministre chercher à imputer la responsabilité de sa propre mort à son propre officier tué par les bombes de son allié le plus cher ?

Et quel meilleur moyen de solidifier une amitié que par le sang d’un concitoyen versé volontairement par un ami très cher. Psychologiquement en effet, dès lors qu’on a passé l’éponge sur ce genre de chose on devient l’esclave de l’assassin qu’on s’évertue à présenter comme un «ami.»

Les Etats Unis sont passés par le même cheminement avec l’épisode de l’USS Liberty, ce navire militaire américain bombardé par l’aviation sioniste en 1967.

 Lors de la même agression contre le Liban en 2006, plusieurs autres citoyens canadiens, dont quatre enfants en bas âge, avaient trouvé la mort sous les bombardements sionistes sans susciter non plus d’émotion particulière de la part des autorités d’Ottawa, le premier ministre déclarant même à l’époque que les raids des terroristes sionistes «lui semblaient justifiés et mesurés» .

 

Le ministère de la défense supprime un rapport sur la mort d’un soldat canadien tué par l’armée israélienne
 

Par David Pugliese, Ottawa Citizen (Canada) 25 décembre 2012, traduit de l’anglais par Djazaïri


 La page introuvable du ministère de la défenseLe ministère de la défense a discrètement retiré d’internet un rapport sur la mort d’un officier de l’armée canadienne tué par les forces israéliennes, une démarche qui est liée, selon la veuve du soldat, à la réticence du gouvernement conservateur du Canada à critiquer n’importe quelle mauvaise action d’Israël.

Le major Paeta Hess-von Kruedener et trois autres observateurs des Nations Unies avaient été tués en 2006 quand l’armée israélienne avait visé leur petit avant poste par des tirs répétés d’artillerie ainsi qu’en l’attaquant avec un avion de combat

Début 2008, le ministère de la défense avait posté sur son site web un rapport de 67 pages de la commission des forces armées canadiennes chargée d’enquêter sur cette mort. La commission avait conclu que la mort de Hess-von Kruedner aurait pu être évitée et était imputable à l’armée israélienne.

Mais moins d’un an plus tard, le rapport avait été discrètement retire du site web du ministère de la défense et n’est depuis plus accessible au public via les canaux officiels.

Cynthia, la veuve de Hess-von Kruedener.Cynthia, la veuve de Hess-von Kruedener a déclaré au Citizen que la décision de retirer ce document du domaine public a été prise par le ministère de la défense et par le gouvernement dans l’intention de protéger la réputation d’Israël.

Ils ne veulent pas que les gens lisent des choses sur ce sujet, » dit-elle. «C’est gênant pour les israéliens et, comme nous le savons, le premier ministre (Stephen) Harper a donné son soutien inconditionnel aux israéliens.»

 Les circonstances qui entourent la mort de Hess-von Kruedener et les démarches du ministère de la défense et de l’armée canadienne pour restreindre l’accès au rapport de la commission d’enquête sont relevées dans un article dans la dernière livraison du Legion Magazine, une publication éditée à Ottawa et adressée aux membres de la Royal Canadian Legion.

Le ministère avait d’abord refusé de transmettre au magazine le rapport d’enquête qui était auparavant public, en affirmant que l’obtention d’une copie du rapport nécessitait de faire une démarche avec la loi sur l’accès à l’information.

 Le Legion Magazine a obtenu un exemplaire du rapport par d’autres moyens. Il a désormais posté le rapport sur son propre site web.

 Dans un courriel envoyé au Citizen, le ministère de la défense a confirmé avoir retiré de son site web le rapport de la commission d’enquête début 2009 pour des raisons de sécurité «après avoir découvert qu’une partie de son contenu était considéré comme de l’information classifiée.»

 Cette explication ne résiste cependant pas à l’analyse puisque quand le Legion Magazine a comparé une version de 2008 et une version de 2012 obtenue en passant par la loi sur l’accès à l’information, il a constaté que la version actuelle renferme plus d’informations que la version du début.

L’article du Legion Magazine soulève aussi des questions sur la disparition du site du ministère de la défense d’un rapport de l’ONU sur la mort [des observateurs]. Ce document avait été utilisé par l’armée canadienne pour sa commission d’enquête et le rapport de l’ONU est cité dans le rapport canadien. Mais le service chargé de l’accès à l’information au ministère de la défense soutient avoir fait une recherche approfondie dans ses archives et n’avoir trouvé aucun rapport de ce genre.

 Le ministère de la défense n’a pas été en mesure de répondre à des affirmations en provenance de sources militaires selon lesquelles des exemplaires papier du rapport d’enquête de la commission ont aussi été retirés des bibliothèques de l’armée.

 La mort de Hess-von Kruedener, un observateur de l’ONU assigné à la frontière israélo-libanaise a été en grande partie oubliée.

 L’attaque israélienne sur le poste avancé de l’ONU avait commence en tout début d’après-midi le 25 juillet 2006, incitant le secrétaire général adjoint de l’ONU à convoquer presque immédiatement l’ambassadeur israélien à l’ONU pour se plaindre [de cet acte].

 Quelques heures plus tard, un autre tir de barrage d’artillerie avait touché le poste avancé. Il fut suivi de 16 autres tirs d’artillerie qui touchèrent la base, détruisant l’essentiel des bâtiments en surface et soufflant la porte du bunker souterrain où Hess-von Kruedener et ses collègues de la force de paix avaient trouvé refuge.

 A un moment, un général chargé des opérations de l’ONU au Liban avait appelé l’officier israélien de liaison et lui avait dit: «Vous êtes en train de tuer mes hommes.» Auparavant, les israéliens arrêtaient ce genre d’attaques quand on leur adressait des protestations.

 Plus tard ce jour là, le pilote d’un avion de combat israélien largua une bombe guidée de précision à travers la porte du bunker de l’ONU. L’explosion de cette bombe de forte puissance tua les quatre hommes.

 Le général Reck Hillier, alors chef d’état major, qualifiera ultérieurement la mort du major de «tragique accident.»

Cynthia Hess-von Kruedener a déclaré au Citizen que l’armée canadienne ne l’avait pas informée de la mort de son mari. Elle avait appris qu’il avait été tué aux actualités à la télévision.

 L’article du Legion Magazine observe que les israéliens avaient visé la base délibérément. La base avait été ajoutée à la "liste d’objectifs" de l’armée israélienne, qui a reconnu avoir commis une erreur.

 Cynthia Hess-von Kruedener conteste également certains des propos tenus par Harper au sujet de son mari. A l’époque de sa mort, Harper avait demandé ce que Hess-von Kruedener faisait au poste avancé de l’ONU.

 Elle avait dit que la réponse est simple: il faisait le travail que lui avaient ordonné l’armée et le gouvernement du Canada. «Au lieu de demander pourquoi cela était arrivé, il (Harper) a cherché la responsabilité d’un innocent soldat de la paix de l’ONU,» dit-elle.

 Le 19 septembre 2006, Ehud Olmert, alors premier ministre israélien, avait écrit à Harper pour lui exprimer ses profonds regrets. Harper avait répondu le 20 novembre 2006, remerciant Olmert pour son « expression de condoléances, pour la rapide enquête du gouvernement israélien sur l’incident et pour les informations transmises aux officiels canadiens.»

Le Legion Magazine note toutefois que les israéliens avaient refuse de répondre à des questions du Canada sur l’attaque.

 

Source: Sites web

28-12-2012 - 14:27 Dernière mise à jour 28-12-2012 - 14:29 | 6081 vus
Nom Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Pays
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
E-Mail Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

Insérez un commentaire

Mot de passe
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
 

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

Insérez un commentaire

Ajoutez le mot de passe

Surnom
E-Mail
Pays
Mot de passe
Confirmation du mot de passe

  Insérez un commentaire

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Ajoutez le pays
Ancien mot de passe
Nouveau mot de passe
Confirmer le nouveau mot de passe

Les commentaires des utilisateurs Nombre de commentaires: 3
1 - le pays où ils sont tous les memes devant satan et ses pratiques
SIDI ABDELKADER JILANI | Algerie 22:19 2012-12-28
C’EST QUOI??? ce pays sioniste de m---e où assassiner des enfants palestiniens de gaza est devenu un
sport national ou des anciens présidents de la république croupissent en prison où des ministres
importants sont écartés ou emprisonnés pour détournements corruption et falsification un triste pays où
meme ceux sensés représenter DIEU les rabbins sont corrompus et l’un des anciens grand rabbin d’israel
ELIAHU BAKSHI-DORON est inculpé pour détournements,corruption et fraude je peux dire sans crainte de me
tromper que tous les sionistes sont gangrénés par le virus du diable et que si les autres ne sont pas
inculpés ou en prison c’est qu’ils sont très adroits 1jour viendra
2 - traitrise sioniste
lokoum | France 23:10 2012-12-28
les sionistes n’ont pas supporté que les occidentaux ne soient pas intervenus à leurs places durant le
conflit de 2006 ils se dont donc vengés sur l’onu!
3 - l\’occident déconne !
veilleur | France 14:08 2012-12-29
Bonjour, Etre soldat en occident est vraiment stupide. Normalement être soldat c’est se préparer à
défendre son pays en cas d’agression. Mais si ce soldat qui peut se faire tuer et n’est pas protégé par
son gouvernement, c’est un être simple qui est trompé par son gouvernement, sa mort est une suite normale
de sa désolante confiance, ainsi que la souffrance de ses proches. Mais les êtres simples ne
réfléchissent pas, alors...ils payent le prix avec leur famille qui ne l’a pas demandé. Moralité jeunes
filles, épousez qui vous voulez, mais surtout pas un soldat, qui n’apportera que des larmes.

 

Site de la chaîne AlManar-Liban Dernière mise à jour 01-09-2014 22:24 Heure de Beyrouth
159149095 Visité depuis24-05-2010