Aug
27
PM
5:52
Page d'accueil Nous contacter Recherche dans le site
Page d'accueil
ES FR EN ÚÑÈí

Moyen Orient Monde arabeMonde islamiqueEuropeAmériqueAsieAfriqueMonde
 
Dans le monde du jihad, Al Qaïda menacée par l’Etat islamique Le malaise français: un sentiment de déjà vu Agents turcs pour le compte de Daesh arrêtés, combats entre dirigeants de Daesh! Les USA ont raté le test d’un missile hypersonique Syrie: les rebelles prennent le passage menant au Golan occupé Officier de renseignement européen: "Le Hezbollah défend l’Europe" ! Mort d’un jeune Noir: les USA "cimetière des droits de l’Homme", selon Pyongyang Challah: les armes de la résistance palestinienne ne sont pas négociables La Russie annulera l’embargo une fois levée la menace à sa sécurité Hezbollah salue la victoire de Gaza: un prélude à des triomphes supplémentaires Israël a perdu la guerre…Gaza n’a pas hissé le drapeau blanc Ukraine: 57% des Russes estiment que Moscou doit aider les insurgés L’Otan prête à déployer des troupes aux frontières de la Russie L’Iran salue "la victoire" des Palestiniens qui a mis à genoux Israël" Conseillère d’Assad: James Foley tué l’année dernière Syrie: un takfiriste américain tué au combat Boko Haram cherche à attirer l’attention avec sa déclaration sur le califat Frappes aériennes en Libye:Egypte et Emirats impliqués? Irak: sept pays ont promis des armes aux Kurdes (Pentagone) Gaza célèbre sa victoire sur Israël avec ses dirigeants de la résistance (images Brigades Salaheddine : nous devons au Hezbollah: formations, tactiques, missiles Washington et Damas échangent déjà des informations sur Daesh Un émirat du front al-Nosra se préparait au Liban Barzani: “L’Iran est le premier pays qui nous a offert des armes face à Daesh" Des navires de l’Otan reviennent en mer Noire (diplomatie russe)
Déplacez vers la droite Arrêt Déplacez vers la gauche
aller à
Articles liés
Barzani: “L’Iran est le premier pays qui nous a offert des armes face à Daesh"Varsovie et les pays Baltes cherchent à enregistrer officiellement l’EuroABM USDrone israélien abattu: l’Iran va armer les Palestiniens de CisjordanieL’Iran dévoile deux nouveaux missiles et deux nouveaux dronesL’Iran affirme avoir abattu un drone israélien au-dessus d’un site nucléaire
Recherche
Le site des sports Informations Le programme du réseau Vidéos Diffusion en direct
Suggestions Les livres d’or Sondage Service RSS La liste de diffusion
Europe
Minimisez les caractères Maximisez les caractères Enregistrez l’article
Roland Dumas: Israël contrôle la France
L’équipe du site

Dans son dernier livre intitulé "Coups et blessures - 50 ans de secrets partagés avec François Mitterrand", l'ancien ministre des Affaires étrangères Roland Dumas parle de ses souvenirs auprès de l'homme, mais aussi… (Et c’est là où l’auteur étonne et détonne), il dénonce l’ingérence israélienne dans les affaires françaises !

Pour ce faire, l’homme a dû enlever ses gants diplomatiques, et se livrer à cœur ouvert : sans un seul tabou, il parle de tout, relate tout, explique tout, sans fioriture ni faux-semblants.

Les Israéliens manipulent la DST

 

«  Les Israéliens en font à leur guise en France, et manipulent les services de renseignements français (DST) comme bon leur semble », dénonce-t-il, non sans courage.
Il évoque les circonstances qui ont entouré la visite du chef de l’organisation de libération de la Palestine Yasser Arafat en France à la fin des années 80, assurant être lui-même l’architecte des relations avec le leader palestinien.

 

Selon lui, Mitterrand n’était pas contre l’idée de le rencontrer mais craignait la réaction du lobby juif : «  le lobby juif, comme l’appelait Mitterrand, œuvrait ardemment. Les pressions étaient très fortes lorsque j’ai annoncé que je comptais rencontrer Arafat durant sa visite au parlement européen en septembre 1988. J’ai obtenu du président Mitterrand après de pénibles tractations la permission de l’accueillir. Après m’avoir répété ses mises en garde, il m’a dit : bon d’accord, mais tu en assumeras la responsabilité…peut-être voulait il insinuer par-là ma démission si les choses tournaient mal ».

 

Et d’ajouter : «  je ne suis pas d’accord avec la politique israélienne, j’ai toujours été fidèle au principe d’équilibre instauré par le général de Gaule au Moyen Orient. Les peuples arabes ont droit au respect. La politique israélienne actuelle inspirée des activités proches des sionistes ne suit pas le bon chemin ».

Les révolutions arabes auront une impact forte sur Israël

Dans son ouvrage paru le mois d’avril dernier, le diplomate français estime que les révolutions arabes sont l’événement le plus  important  après celui la fin du colonialisme et celui de  la chute du mur de Berlin, et leur impact sur Israël sera formidable.

Mais d’après lui, l’Égypte est en train de payer le prix de l’humiliation qu’elle a fait pâtir au peuple Palestinien, et ce de par son laxisme avec les Américains et les Israéliens.

 Bachar ElAssad est un homme charmant

 L’ancien ministre français des affaires étrangères s’est longuement attardé sur la Syrie.
Il a révélé avoir visité l’ancien président syrien Hafez Al Assad en 1992 sur une suggestion de Shimon Perez qui était alors chef de la diplomatie israélienne.

Rapportant leur longue discussion qui a porté sur le Liban, durant laquelle Assad s’est attelé à lui expliquer que le Liban est une terre syrienne et que les problèmes sont dus aux Britanniques et aux français qui ont opéré un partage injuste, Dumas affirme qu’il sentait qu’Assad voulait par là le taquiner sans aller pour autant jusqu’à mettre en question les frontières léguées par le colonialisme.

«  Bien au contraire, c’est une chose qu’il  a refusée, lorsque certains leaders maronites le lui ont suggérée, comme l’a rapporté Karim Bakradouni », un ancien responsable des Phalanges-les Kataëb.
Indiquant avoir aussi connu le président syrien actuel Bachar ElAssad, il le qualifie « d’homme charmant qui détient un esprit plus ouvert que celui de son père, un esprit pétillant, qui ne récuse pas les questions embarrassantes », estimant que les israéliens se trompent de ne pas négocier avec lui.

Pas d’armes nucléaires en Iran

Roland Dumas a consacré un chapitre important à l’Iran, qu’il a visité plusieurs fois pour y rencontrer son ancien homologue Ali Wilayati et l’ancien président Ali Akbar Hachémi Rafsanjani.
«  La bombe nucléaire iranienne est à mon avis à l’instar des armes de destructions massives de Saddam Hussein. C’est-à-dire que je n’y crois pas. Tout ce qui se passe n’est que de l’intoxication.

Les tergiversations de la politique française sont dues à des immixtions aux origines connues », a-t-il signifié, signalant que la présence d’Israël aux portes rend toute analyse différente suspecte.
Dumas défend le point de vue iranien qui explique la nécessite d’édifier des réacteurs nucléaires pour des besoins énergétiques vu que leur stock en pétrole devrait tarir dans 60 ans.

«  Ce qui est vrai est que les Iraniens veulent poursuivre leur programme nucléaire civil et que tous les rapports indiquent qu’il n’y a pas d’armes nucléaires », conclut-il.

Les otages français et l’avenir de Chirac

Dumas a également évoqué l’affaire des otages français détenus au Liban au milieu des années 80 du siècle dernier, incombant le retard de leur libération à l’intrusion de Jacques Chirac et de son équipe dans les négociations menées entre Mitterrand et les Iraniens. Il y dévoile que le président de gaullien qui en était au summum de sa campagne électorale a accordé aux Iraniens un marché plus séduisant pour que leur libération soit effectuée grâce à lui, et ce en faveur de son avenir politique.
  

 Roland Dumas n’hésite pas révéler son parcours personnel, sa vision politique et ses choix de vie, en tant que résistant, sympathisant puis socialiste dès 1942, ancien journaliste, avocat réputé, député, dandy, ministre puis président du Conseil constitutionnel.

Il évoque son militantisme pour la défense des militants algériens du Front de libération dans les années 60,  ses secrets en particulier avec les présidents et les rois arabes…

Roland Dumas, qui a bénéficié d'une relaxe dans l'affaire ELF en 2003, avait démissionné comme président du Conseil constitutionnel en 2000, après avoir été accusé de favoritisme, lors de l'embauche de son ancienne maîtresse, Christine Deviers-Joncour. Il ne manquait plus que cet épisode croustillant des années Dumas.

 

Source: Divers

26-07-2011 - 12:59 Dernière mise à jour 27-07-2011 - 13:24 | 7183 vus
Nom Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Pays
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
E-Mail Enregistrer le surnom
L'utilisateur qui a déjà un pseudonyme réservé
peut insérer ýun commentaire avec son pseudo
pour empêcher quiconque de passer par sa ýcarte d'identité

Insérez un commentaire

Mot de passe
Titre
Message
Le nombre de caractères autorisés 700 - Le reste des caractères est :700
Al-Manar n'est pas responsable du contenu des commentaires
 

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

Insérez un commentaire

Ajoutez le mot de passe

Surnom
E-Mail
Pays
Mot de passe
Confirmation du mot de passe

  Insérez un commentaire

L'utilisateur qui a déjà réservé un pseudonyme peut
  Insérer un commentaire en utilisant le surnom

E-Mail
Ajoutez le pays
Ancien mot de passe
Nouveau mot de passe
Confirmer le nouveau mot de passe

Les commentaires des utilisateurs Nombre de commentaires: 1
1 - POUR AVOIR OSE CRITIQUER L\’ENTITE SIONISTE, ROLAND DUMAS EST DEVENU UN CONDAMNE A MORT EN SURSIS?
Râleur | 159 15:32 2011-07-26
Les rares personnes qui ont osé condamner l\\’entité sioniste pour sa barbarie ou son immiscion dans
certains pays et particulièrement les EU et la Sarkozie grâce au lobby juif (AIPAG, CRIF), ont du
s\\’excuser ou disparaitre. C\\’est blasphémer que de critiquer ces monstres à qui il semble qu\\’on ait
donné touts les pouvoirs dans ce bas-monde. Es-ce une coïncidence si Raymond Barre est décédé quelque
temps après s\\’en être pris aux \"intouchables\"? Roland Dumas avalera t-il sa langue ou son bulletin de
naissance après ces déclarations? Jusqu\\’à quand le monde continuera t-il à se taire et à fermer les
yeux? L\\’entité sioniste doit disparaitre

 

Site de la chaîne AlManar-Liban Dernière mise à jour 27-08-2014 17:19 Heure de Beyrouth
159149095 Visité depuis24-05-2010